Hersz-Wolf, Jacob, Charles - copyright Finkelstein Jean-François
Hersz Wolf           Jacob           Charles

Drancy cité de la muette avant guerre - source wikipedia.org      Auschwitz II Birkenau - copyright auschwitz.org.pl
Drancy                     Liste des convois




Mon oncle Hersz Wolf a été interné à Drancy (Seine) du 21/08/1941 au 26/03/1942. Il figure sur la liste des internés juifs avec le n° 373 (raturé n° 366) chambre 12 escalier 8, profession manutentionnaire. Il a été déporté à Auschwitz du 27/03/1942 au 24/05/1942 par le convoi n° 1, gare de départ du Bourget-Drancy, via le camp de Royallieu-Compiègne. Ce train sera escorté jusqu'à la frontière allemande par des gendarmes français. Il a été déclaré Mort pour la France. Il avait 22 ans. Sa fiancée Paule se suicidera en apprenant sa mort.
[Klarsfeld II pages 345-348]


Paule et Hersz Wolf en 1941 - copyright Finkelstein Jean-François
Paule et Hersz en 1941
Drancy chambre 12 escalier 8 - Source C.D.J.C. Camp de Royallieu-Compiègne - copyright B. Fougeirol cheminsdememoire.gouv.fr




Mon oncle Charles a d'abord été interné à Drancy le 29/07/1942(célibataire, profession mécanicien). Il est ensuite transféré au camp de Pithiviers (Loiret) le 01/09/1942, puis au camp de Beaune-la-Rolande le 15/09/1942 (baraque 19 liste 12). De nouveau à Drancy le 21/09/1942.


Panneau indicateur camp de Beaune-la-rolande - source musée de la résistance et de la déportation

Il est déporté à Auschwitz par le convoi n° 36 du 23/09/1942, gare de départ du Bourget-Drancy. Il arrive à Auschwitz le 25/09/1942 et il est tatoué avec le matricule 65564. Il est mort le 17/11/1942 au Häftlingskrankenbau (HKB), cyniquement appelé "'hôpital des prisonniers", block28. Il avait 23 ans. J'ai une photo de lui auparavant sur une base aérienne militaire, sans doute courant 1940 à Casablanca - Carzes ? Consultation des archives militaires en cours
[Klarsfeld III pages 1141-1142]


Charles sur la base aérienne de Casablanca Carzes - copyright Finkelstein Jean-François
Charles à l'armée
Camp de Beaune-la-rolande baraque 19 - Source C.D.J.C.

baraque 19
Liste convois au départ de Drancy - Source ?




Lors de la rafle du 20/08/1941, dite rafle du XIe, mon grand-père Jacob a d'abord été interné quelques semaines à Drancy jusqu'au 25/10/1941. C'était la première période Drancy. Je sais seulement que ma grand-mère pouvait encore lui apporter une musette et que mon père et ma tante essayaient de le voir derrière les barbelés, en se cachant. De cette période, j'ai aussi une quelques messages écrits sur des bouts de papiers.


Lettre de Drancy octobre 1941 - copyright Finkelstein Jean-François

camp de drancy le 8/10/41
Ma chère Femme
Mes chères Enfants
j'ai reçu votre carte qui m'as fait grand plaisir. Je suis très content que les enfants vont à l'école. Maintenant tu me demande la carte d'alimentation pour retirer le bon de chaussure ... la carte d'alimentation se trouve obligatoirement dans les bureaux de la police judiciaire et ce n'est qu'a la sortie qu'on la rendra. Je ... des chaussures au camp pour les abimer. J'ai mes gros souliers et ça me sufit pour le moment. Je suis très content que tu as donné le bonjour au ... et tu leurs répondra pour le ... bonjour ... leur le bonjour en espérant de les voir bientôt a la maison Norbert tu leur dira un grand merci et j'espère toujours les revoir. Maintenant tu m'écrit que charlot monte de temps en temps mais le grand ne monte pas tant pis. Je termine ma lettre en espérant bientôt vous revoir et en vous embrassant bien fort votre Mari et Père. J. Finkelstein Embrasse bien Paule pour moi ainsi que charlot et le grand et tu souaitera ... comme d'habitude a tous les amis sans oublier Mr Me Lubin, René, Lucette, jean - Marthe, Mr Me Fridman Liliane ... Témé es les enfants. Finkelstein jacob ... camp de Drancy, seine

Lettre de Drancy octobre 1941 - copyright Finkelstein Jean-François

Mon père Maurice a assisté à l'arrestation de son père à la maison par la police française, il était caché sous son lit et en a gardé un profond traumatisme. Je ne sais pas si c'était la première ou la seconde arrestation de Jacob. Probablement en août 1941, lors d'un passage chez ses parents à Paris, car Maurice était déjà dans un home de l'OSE dans la Creuse depuis fin juillet 1940 (le Masgelier). Eva était cachée chez des voisins. Une copine à Eva, Lyliane Frydman, aurait pourtant prévenu les parents la veille ?


Carte de Drancy - copyright Finkelstein Jean-François
Carte de Drancy - copyright Finkelstein Jean-François

... les internés sont autorisés à recevoir, tous les 15 jours, une musette de linge propre
et a renvoyés au blanchissage la même musette remplie de linge sale. L'interné
sera très sévèrement puni si la musette contient d'autres objets que du linge.
Il y aura lieu d'utiliser une musette ou un sac à linge. Il sera inscrit à l'encre
indélébile d'un côté l'adresse complète au camp de l'interné et de l'autre l'adresse
de la personne qui blanchira le linge. Le transport est assuré gratuitement
par les soins de la Croix Rouge Française.
La première fois vous déposerez la musette vide ou contenant le linge ...


Jacob a été interné au camp de Beauregard à Clefs (Maine-et-Loire) du 31/07/1942 au 22/11/1943. Il était réquisitionné en tant "qu'ouvrier israélite" et a travaillé comme bûcheron sur le chantier forestier n°1607 pendant plus d'un an. Il aurait quitté temporairement le chantier et serait retourné à Paris du 22 octobre au 15 novembre 1942 pour maladie (voir compte rendu départ chantier 2000). De cette période, j'ai une lettre officielle de la société des mines de Lens faisant part quand à la production de bois d'une priorité absolue pour les besoins de l'économie allemande. J'ai aussi une carte de voeux, probablement pour le nouvel an 1943, celle-ci bien que brève laissait encore transparaître un peu d'espoir.


Carte nouvel an 1943 camp de Beauregard - copyright Finkelstein Jean-François         Carte nouvel an 1943 camp de Beauregard - copyright Finkelstein Jean-François


Le 22/11/1943, Jacob est arrêté avec les autres internés par les nazis. Une lettre du chef du chantier (Henry Baudier) annonce l'arrestation à Rywka. Le 24/11/1943, il est à Drancy (reçu n° 27 carnet de fouilles n° 32 matricule n° 8796).


Lettre arrestation Jacob - copyright Finkelstein Jean-François

La Flêche le 22-11-43

Monsieur Henry Baudier, chef de chantier
à Madame Finkielstejn Jacob
9 rue de la Fontaine au Roi Paris 11

Madame.

J'ai le pénible devoir de vous aviser que les autorités d'occupation ont procédé ce matin à l'arrestation de tous les ouvriers israélites du chantier parmi lesquel se trouve votre mari...
Veuillez agréer, madame, mes respectueuses salutations.

Le chef de chantier
PO Dupery

Carnet de fouille Drancy 24 novembre 1943 - Source C.D.J.C. Extrait de la liste du convoi n° 64 pour Auschwitz - Source C.D.J.C.

Jacob est déporté le 07/12/1943 par le convoi n° 64, gare de départ Paris-Bobigny. Il arrive à Auschwitz le 10/12/1943. Il est tatoué avec le matricule 167512 et interné au KL-III Auschwitz-Monowitz. Du 22/12/1943 au 23/01/1944, il figure dans le registre de "l'hôpital des prisonniers" de Monowitz. La dernière inscription dans son dossier signale son transfert le 23/01/1944 pour le KL-II Auschwitz-Birkenau (chambres à gaz, fours crématoires). Il avait 48 ans.
[Klarsfeld III page 1720]


Liste convois au départ de Drancy - Source ? Source archives Auschwitz

Jacob Finkelstein - copyright Finkelstein Jean-François

Que leur âme soit liée au faisceau des vivants.
.ת.נ.צ.ב.ה